Kiloutou

Shooting Mannequin Par Vincent Besnault, réalisation du tiroir, de la 3D et du montage final des visuels. Agence : Grenade&sparks


Sommaire


Le tiroir

Shooting

Placement sur le shooting

Texturage

HDRI

Shooting Objets

Lumiere 3D

Le rendu HD

Retouche


Le tiroir

la modélisation de plusieurs tiroirs a été nécessaire pour trouver le bon modèle puis ajustée dans des moindres détails…

Shooting

Pour les prises de vue, c’est avec Vincent Besnault et son assistant Grégory Gonzalez que nous produisons les clichés finaux qui serviront pour le montage final du visuel. Tous les moyens sont alors mis en oeuvre pour arriver au résultat final d’une ambiance et une atmosphère du visuel. Les mannequins dans un décor recréé de toute part sont fabriqués pour chaque image.

Placement sur shooting

Modélisation des objets

Avant la prise de vue réelle, une phase de modélisation à échelle de chaque objet « solution » nous aideront sur place, en temps réel de pouvoir place notre cadrage, personnage et notre scène pour une harmonisation la plus parfaite qui soit.

Placement en Direct

En même temps que ce déroule la prise de vue, un montage en direct est fabriqué sur les prises vues faites quelques minutes auparavant. Ainsi, nous pouvons mieux nous rendre compte de l’espace pris par le tiroir, l’objet, et faire les modifications de suite.

Texturage

C’est une partie très importante en 3D, c’est la texture qui va nous permettre de faire un objet « vrai« . Avec ses défauts et particularités, ses reflets… des recherches approfondies sont réalisés pour chaque objet, et au moment de la prise de vue, des shoots sont réalisés pour avec les textures réellement utilisées sur le lieu ( murs, moquettes, plafonds… ). Ainsi, le trou réalisé en 3D dans le mur aura la véritable texture du fameux mur.

HDRI

Pour l’éclairage des scènes, j’utilise des lumières basées sur des images « HDRI » qui ont la particularité d’émettre de la lumière. Je réalise donc un panoramique à 360° et ce à 3 expositions différentes. Il me donnera l’ambiance générale de la scène ainsi que les reflets sur le tiroir, mur, trou du mur…

Shooting Objets

Par la direction artistique de l’agence, la lumière sur le produit ne sera pas correspondante à notre scène, par conséquent, il nous vaudra « sublimé » le produit qui sort de notre tiroir. C’est dans notre studio que nous allons shooter les produits en nous basant sur le montage préalable du visuel. Une exception pour le chauffage du visuel glaçon, qui par ses caractéristiques, est plus facile de le shooter sur place . Nous reproduisons les ombres du tiroir sur le produit, ajustons la perspective et dupliquons au besoin celui-ci pour qu’ils prennent vie dans notre tiroir.

Lumière 3D

Pour un réalisme encore plus poussé, et quand c’est possible, des repères d’ombres pourront permettre ce simplifier le placement et l’intensité des lumières 3D installée a peu près dans les emplacements qu’en réel.

Le rendu HD

Maintenant que tout est mis en place, et que les tests 3D sont concluants, les lumières placées, les textures plaqués, il ne nous reste qu’a déterminé les réglages optimum pour le rendu HD. Il sera enregistré en 16 bits avec des calques Alpha pour un détourage plus précis et rapide sur les objets que l’on aura choisi. Les ombres, l’occlusion ambiante, les reflets et images sont séparés afin de pouvoir travailler séparément sur chaque élément. Le calcule étant très long, plusieurs machines ont été à contribution dans un rendu partagée (ferme de rendu), mais, même avec toute cette puissance, le glaçon seul à mis 55h à sortir en haute définition ( 8000px en hauteur )

Retouche

Viens ensuite et pour la fin, un très gros travail de retouches, de montages pour assembler pour les éléments. Des shoots additifs sont shootés au même moment que les prises de vue pour les besoins éventuels de retouches. Pour le visuel carnivore, des shoots du décor manquant à droite et en bas ont été pris séparément. Des éléments, comme la fumée de la tasse à café a été faite au studio sur fond noir afin de pouvoir la réincruster par simple mode de calque sur Photoshop. Les impacts dans le glaçon, les morceaux ainsi que des partis vides aident au travail de retouche. le tout en 16 bits, les images commencent peser lourd, en moyenne 4Go l’image 😉